risques

Une action sociale au rabais avec le transfert de son financement sur les familles qui paieraient beaucoup plus pour l’APA de leurs ainés, d’où une véritable régression sociale

Des coupes sombres dans la culture d’où une régression culturelle

La suppression de 160 emplois d’initiative associative d’où la disparition de nombreuses associations (la Droite creusoise a toujours voté contre ces postes)

Fin de la participation de la Creuse au débat national sur la ruralité (la Droite boycotte les Nouvelles Ruralités)

La dilution de la Creuse au sein de la future grande Région, dans laquelle nous avons à apporter et à recevoir, dans une dynamique de développement et de solidarité

La privatisation de services (par ex. restauration scolaire) remettant en cause les missions de proximité du Département et augmentent le prix des cantines pour les familles

Une absence d’expérience des élus de Droite alors que pour gérer cette période d’incertitude financière et institutionnelle, nous avons besoin de stabilité et de cohérence, avec une équipe expérimentée ayant fait ses preuves.

Dimanche 22 mars, dès le 1er tour

CHOISISSEZ LES CANDIDATS DE L’ACTION ET DU PROGRÈS.

VOTEZ POUR LA MAJORITE DEPARTEMENTALE DE GAUCHE