impostureFN

En évoquant des sujets comme la laïcité et la République, le Front National cherche à recouvrir d’un vernis républicain son parti, dont l’identité s’est construite hors des valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité. Derrière une stratégie de « dédiabolisation » se cache toujours l’idéologie de l’extrême droite, celle combattue par tous les démocrates : il faut dénoncer cette imposture et le projet antirépublicain de ce parti qui ment aux électeurs.

Son programme, s’il était mis en oeuvre, ne ferait qu’aggraver la situation des Français en provoquant récession économique, endettement budgétaire, inégalités sociales, déchirures territoriales et divisions de la société. D’ailleurs, là où le FN a eu ou a encore des responsabilités de communes, sa gestion s’est traduite par plus de dettes, moins de services publics, plus d’impôts et moins de développement économique.

Dans les villes gérées par le Front National, ses élus dévoilent la réalité de leurs politiques, celle qui se cache derrière les slogans démagogiques.

Une politique contre les « oubliés » et les plus fragiles : asphyxie des centres sociaux en supprimant les subventions, réduction drastique des actions de solidarité avec des critères discriminatoires, décisions contre les chômeurs en supprimant l’accueil des enfants à la cantine pour les familles au chômage…

A l’école, une sélection par l’argent : avec des activités périscolaires payées par les familles, la suppression du soutien scolaire, suppression ou baisse drastique des subventions aux projets scolaires, augmentation du prix de la cantine ou suppression de la gratuité pour les familles modestes ou démunies, vote contre les créations de postes d’enseignants…

Des attaques contre la solidarité et la vie en société : suppression des conférences/débat, expositions, ateliers de découverte des arts et de l’artisanat, baisse ou suppression des subventions à toutes les associations, fin des abonnements à la presse dans les médiathèques, fin des actions de prévention sur la sécurité routière, mémoire sélective dans les commémorations, les noms des rues, le respect des monuments, des élus peu exemplaires avec des attitudes antidémocratiques…

Dans notre département rural, où l’agriculture est une réalité économique majeure, le Front National n’a aucun scrupule en annonçant la sortie de l’Europe ; alors même que les combats menés par la France et encore ces deux dernières années par la Gauche, ont permis de sauvegarder une PAC (Politique Agricole Commune) équilibrée, soutenant l’activité agricole de nos territoires. La remise en cause de cette politique serait une catastrophe pour nos agriculteurs, pourtant le Front National ne recule devant aucun slogan démagogique en mentant effrontément aux habitants de nos territoires.

Le Front National met en danger la République et ses fondamentaux. Aucun projet pour la France, aucun projet pour la Creuse, c’est la stratégie du mensonge en tentant de séduire les plus fragiles, alors même que ce seront demain les premières victimes de politiques dévastatrices loin des valeurs de solidarité que nous défendons.